La Journée Mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route célébrée aujourd’hui.

On célèbre aujourd’hui la Journée Mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route. L’ONU, via son Secrétaire Général M. Ban Ki-moon, a tenu à faire un passer un message :

Chaque jour, près de 3 500 personnes meurent sur les routes.  Des dizaines de milliers d’autres sont blessées.  Des familles sont détruites.  L’avenir de certains jeunes est réduit à néant.  Les accidents de la route sont devenus la principale cause de décès des personnes âgées de 15 à 29 ans.  C’est un prix inacceptable à payer pour assurer la mobilité.

La Décennie d’action pour la sécurité routière (2011-2020), qui a commencé en mai cette année, a pour objet de sauver 5 millions de vies.  Un plan mondial pour la Décennie offre aux gouvernements, à la société civile et au secteur privé un cadre pour collaborer aux fins d’améliorer la gestion des routes, de renforcer la sécurité des axes routiers et des véhicules, et d’apprendre aux conducteurs, aux passagers et aux piétons à être prudents.

Le plan est axé sur les risques, notamment la vitesse, l’alcoolisme au volant, les moments d’inattention lorsqu’on se sert d’appareils portables, et le fait de ne pas utiliser de ceinture de sécurité, de casque ou de protection pour les enfants.  Il préconise l’amélioration des infrastructures et les innovations.  Il porte aussi sur les soins à apporter aux victimes, notamment les secours, le traitement et la réadaptation à long terme.  Il recommande de procéder à des enquêtes approfondies sur les accidents pour empêcher qu’il y ait de nouveaux morts et blessés.

L’Organisation des Nations Unies, de son côté, doit jouer son rôle dans la mise en œuvre du plan.  Au début du mois, des directives ont été adoptées à l’échelle du système pour promouvoir la sécurité routière et l’utilisation en toute sûreté des véhicules de l’ONU.

On prévoit que le nombre de personnes possédant un véhicule dans le monde doublera d’ici à 2020.  Compte tenu de l’expansion rapide de l’utilisation des véhicules, en particulier dans les pays émergents, il est des plus importants de renforcer les moyens d’assurer la sécurité routière.

En cette Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, mobilisons toutes les énergies possibles pour améliorer la sécurité routière, qu’il s’agisse des responsables de l’aménagement urbain ou des concepteurs de véhicules, en passant par les décideurs et les usagers de la route.  Rendons hommage à ceux qui ont perdu leur vie sur les routes dans le monde en intervenant pour sauver d’autres vies.

Source : ONU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *