Espionnage industriel chez Autolib’

Autolib

Bolloré contre BMW

Des techniciens de la société allemande P3 Group ont été pris la main dans le sac. Ils travaillaient sur les bornes de recharges Autolib’ avec du matériel informatique dans les XIIIème et XIXème arrondissements. Le groupe Bolloré a porté plainte pour espionnage industriel. La marque BMW a été évoquée dans ce dossier. Ce sont des salariés qui ont remarqué cette voiture banalisée. Ils ont relevé la plaque d’immatriculation avant d’en faire part à leur direction. Autolib’ envoie un courrier à P3 Group puis après une récidive des « espions » contacte la police. Les faux techniciens sont mis en garde à vue puis relâchés. Mais P3 Group est mis devant la justice pour abus de confiance, intrusion dans le système automatisé de données et dégradation. Au fil de l’enquête, il apparaît que BMW est mis en cause. La marque allemande s’est excusé auprès du groupe Bolloré et a admis avoir effectué des tests de comptabilité.

 

Espionnage industriel chez Autolib’
5 (100%) 1 vote

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *