Durcissement des contrôles et sanctions dans les Côtes d’Armor

Conséquences d'une hausse de la mortalité

Le Préfet des Côtes-d’Armor met en cause le comportement des automobilistes dans le département. Face aux mauvais résultats de l’accidentologie, il a décidé du durcissement des contrôles et du barème des sanctions administratives notamment pour les infractions concernant l’alcoolémie, la vitesse et les stupéfiants. L’objectif est de faire diminuer le nombre de morts : pour les six premiers mois de 2012, 24 personnes ont trouvé la mort sur les routes départementales (contre 18 l’année dernière). De plus, les infractions en récidive, les conduites sans permis et les refus d’obtempérer sont de plus en plus courantes. En conséquence, il faut s’attendre à plus de contrôles, plus de sanctions. Dorénavant, un conducteur avec une alcoolémie supérieure à 1 gramme d’alcool par litre de sang, verra son permis suspendu pour une durée de 3 mois au lieu d’un seul et six mois en cas de récidive. En ce qui concerne la vitesse, les dépassements de 40 km/h au dessus de la vitesse réglementaire sur une route limitée à 90 km/h, la suspension sera de 4 mois. Ce sera également le cas pour une conduite après usage de stupéfiants.

Notez cet article