Baisse des carburants annoncée

Une légère baisse des carburants attendue

Les associations de consommateurs et les industriels ont rendez-vous aujourd’hui et demain avec le gouvernement. La baisse des carburants est à l’ordre du jour. Depuis deux semaines, les prix continuent de s’envoler comme on peut le constater sur le site carbeo.com. Pierre Moscovici, le ministre de l’économie, s’est engagé sur une baisse des prix dès cette semaine. Les professionnels du secteur pétrolier se disent prêts à accompagner l’effort du gouvernement. Mais le quotidien Le Parisien déclare que cette baisse ne serait que de 3 ou 4 centimes le litre. En plus de la baisse des taxes, les marges des distributeurs devraient diminuer

getting back together

d’un centime au maximum, seuil au-delà duquel les ventes se feraient à perte. Ce montant a été confirmé par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes. Michel-Edouard Leclerc annonce des ventes à prix coûtant jusqu’à la fin du mois de septembre. Les associations de consommateurs restent méfiants et estiment que quelques centimes ne seront pas suffisants. Elles prônent d’ailleurs une refonte de tout le système de taxation du carburant. Avis partagé par l'association « 40 millions d’automobilistes » qui affirme que la France dépasse largement les minimas fixés par l’Union Européenne. Il faut aussi évoquer la perte pour l’Etat français : un centime par litre représente un manque à gagner de 1,5 million d’euros par jour pour les finances publiques. http://europa.eu/legislation_summaries/internal_market/single_market_for_goods/motor_vehicles/interactions_industry_policies/l27019_fr.htm

getting back together
zp8497586rq
Notez cet article