Autolib arrive à Indianapolis

autolib

Autolib découvre le nouveau monde

Le groupe Bolloré s’en va conquérir le monde : après Paris, Lyon et Bordeaux, c’est à Indianapolis aux Etats-Unis que les voitures électriques en libre-service Autolib vont être lancées. Le choix de la ville a été rendu public lundi dernier. Avec 830.000 habitants, Indianapolis s’est lancé dans un plan d’électrification des voitures et a donc signé un contrat de 35 millions de dollars. Dès 2014, les premiers véhicules feront  leur apparition. A terme, Indianapolis devrait offrir le plus grand service d’auto-partage électrique américain avec 500 voiture, 200 stations et 1.200 points de recharge. Le système ne sera pas très différent de celui utilisé à Paris sauf en ce qui concerne les voitures. Celles-ci seront construites aux Etats-Unis (Nissan Leaf, Ford Focus). On ne verra donc pas les petites Bluecar. Le maire affiche son ambition : être la ville la plus électrique du pays. 3.100 véhicules de la ville vont être transformés d’ici à 2025 : électricité, gaz naturel et hybride.

Autolib arrive à Indianapolis
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *