Abaissement de la vitesse pour les autoroutes urbaines

15 villes concernées

Au mois de juillet dernier, le maire de Valence dans le département de la Drôme demandait un abaissement de la vitesse à 90 km/h sur les portions d’autoroute traversant sa ville. Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie approuve ce souhait.

La préfecture de la Drôme, Valence, est traversée par l’A7 connue sous le nom d’autoroute du soleil. Cet axe est évidemment très fréquenté quelle que soit la période de l’année. Son emplacement dans la vallée du Rhône est une position stratégique. Aujourd’hui, la vitesse réglementaire est de 110 km/h au lieu de 130 km/h normalement en vigueur sur ce réseau routier. Mais le maire s’inquiète de la pollution atmosphérique qui se développe sur son territoire. Celle-ci serait due selon lui essentiellement au trafic routier arguant qu’il existe peu d’industries polluantes dans la ville et autour de la ville.

Toujours selon ses dires, la pollution est la cause probable de 55 décès dans l’agglomération. Ségolène Royal soutient la demande de l’élu. Elle précise qu’un avis favorable sera aussi émis pour d’autres villes qui présenteraient la même demande.

En France, on dénombre une quinzaine de villes qui sont traversées par des autoroutes passant à moins de 300 mètres du centre-ville.

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *