2,3% des automobilistes utilisent le téléphone au volant.

L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est désormais puni d’une contravention de 4ème classe (au lieu de 2ème classe), d’un montant de 135 € (au lieu de 35 €) et d’un retrait de 3 points du permis de conduire (au lieu d’un retrait de 2 points).

L’utilisation d’un téléviseur, d’une console de jeu vidéo, d’un « smartphone » ou de tout autre appareil doté d’un écran allumé dans le champ de vision et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est sanctionnée d’une contravention de 5ème classe (au lieu de 4ème classe) d’un montant de 1 500 € au maximum (au lieu de 135 €). L’appareil pourra être saisi par les forces de l’ordre et définitivement confisqué après condamnation du contrevenant par le tribunal. Cette infraction est désormais passible d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire (au lieu d’un retrait de 2 points).

Pourquoi cette mesure ?

Aujourd’hui, huit Français sur dix sont équipés d’un téléphone portable et près de la moitié des conducteurs utilisent un téléphone en conduisant. De plus en plus de conducteurs envoient également des SMS ou consultent des écrans à bord de leur véhicule.

En moyenne, le nombre d’usagers dans la circulation qui, à un instant « t », utilisent un téléphone portable, est estimé en France à 2,3% pour le téléphone tenu à la main1.

En France, téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident. Cette dangerosité a été confirmée par l’expertise pilotée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) en association avec l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar), rendue publique en mars 2011.

Source : Sécurité Routière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *